Cap'Asie Caro 2005

27 juillet 2005

THE END (bis)

Malgré la fin affichée dans mon dernier message, je ne peux m'empêcher de revenir aujourd'hui encore, pour une dernière fois...

Juste pour vous dire un millier de mercis, en fait, et vous témoigner du bonheur que vous m'avez vous aussi apporté : MERCI pour votre attention, votre fidélité et votre enthousiasme... Un voyage en Thaïlande m'avait toujours tenté. Vous emmenez avec moi a été une source d'inspiration inespérée. Une étonnante dimension pour un voyage en solitaire...;-)

Bonne continuation à tous quelque soit votre domaine, et peut-être à très bientôt pour un "Cap' ?, Caro 200?" (allez, 6 ou 7 au maximum ;-) )...

SA WAD DEE ka    ;-)

Posté par carolineperreau à 18:20 - Commentaires [7] - Permalien [#]


18 juillet 2005

THE END

J du retour + 8...

Le temps de retrouver des habitudes trop habituelles et des reflexes trop... Bref, melancolie quand tu me tiens, je ne veux pas ceder a ta tentation !

La vie est belle ici aussi, non ?!

Posté par carolineperreau à 14:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 juillet 2005

Gros plan : le FARANG en Thailande

Derniere semaine... Dernier jour au boulot... A force de voir la vie en "derniere fois" ces jours-ci, je commence a comprendre que toutes le bonnes choses ont une fin !!! Et quand je vois le mot "fin" pointer a l'horizon, je me dis que mon blog comporterait une grosse lacune si je ne vous parlai pas de ce personnage singulier qui sillonne la Thailande...

ATTENTION : Farang !!!

Si vous avez bien suivi jusqu'a present, je suppose que cette expression vous est deja quelque peu coutumiere. Et si cela ne vous dit rien, nous allons commencer par quelques illustrations revelatrices et assez pertinentes a mon sens...

vacances_alain_lise_2__58_

1_ Le Farang a cette facheuse habitude de regarder d'un air ahuri un peu pres tout ce qui lui passe sous les yeux...

une_apr_s_midi_au_lumpini___6_

2_ Au coeur du Lumpini Park, le Farang est le SEUL a payer pour faire un petit tour de bateau a pedales au beau milieu de l'etang !

vacances_alain_lise__107_

3_ Souvent humaniste, le Farang exhibe fierement son T-shirt "Tsunami" pour montrer a quel point se sont les affaires du monde qui l'ont conduit en Thailande...

prachuap_le_retour____8_

4_ A la recherche de depaysement et d'exotisme, le Farang n'en reste pas moins un etre extremement routinier et peu enclin aux changements : no comment !

Bref, vous l'aurez compris, le Farang voudrait se fondre dans la masse pour perdre son statut de... farang, justement. Mais bien a son malheur, le poids de sa culture ecrase sa bonne volonte, cette derniere etant tres rapidement reduite a neant !! Le Farang est aussi soumis a un traitement de choc de la part du peuple autochtone, parfois inconsciemment irritant : "farang, farang, farang...", voila ce que ne cesse d'entendre le farang sur son passage. Parfois a bout de nerfs, celui-ci se lance dans une reponse systematique et non pas totalement depourvue d'humour... je vous laisse imaginer ! Dernieres caracteristiques majeures du Farang de base : se faire prendre pour un pigeon des qu'il veut faire des achats, se faire arnaquer par les chauffeurs de taxis qui "oublient" inopinement de mettre le compteur en marche, se retrouver au regime force ne pouvant avaler les recettes "pet pet" apportees cruellement par la serveuse thaie sans scrupules, se retrouver frigorifier dans les transports en commun totalement sur-climatises, et enfin... se faire surprendre tous les jours arme de son spray anti-moustiques, pour lutter contre un bataillon invisible et omnipresent totalement devoue pour lui rendre la vie impossible...

Farang j'ai ete, mais Farang je ne suis plus, depuis longtemps... Non mais !!!

;-)

Posté par carolineperreau à 04:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

29 juin 2005

Melancolie du depart !

29 Juin 2005... Si l'on m'avait dit que le temps passerait si vite lorsque j'ai decide de partir pour ces six mois en Thailande ! Mon avion decollant dans dix jours, il semblerait que l'heure des bilans soit bel et bien arrivee, et ce n'est pas sans un petit pincement au coeur que je me resigne a cette besogne...

Ce qui fait un pays est une masse infinie de grandes caracteristiques et de petits details : du climatique, du geographique, de l'historique... Nous pourrions en rester a ces considerations froides et depourvues de sensations vecues, mais alors a quoi bon s'embeter du voyage, et ne pas se contenter de feuilleter un Atlas, confortablement installe dans son fauteuil prefere ?!

Ce dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui, c'est de cette Thailande faite de chair et de sang, que l'on cotoit tous les jours et que l'on oublie presque de voir lorsque l'on "s'habitue". De cette Thailande grouillante ou calme, mais de toute evidence humaine. De ces personnes qui refletent l'ame d'un pays, et pour etre plus precise encore, qui refletent "les diverses ames d'un pays".

Petite ballade a la rencontre d'un peuple uni derriere un seul et meme culte, celui de son Roi Bumipol, mais qui n'a pas perdu pour autant sa diversite fascinante et magique :

vacances_alain_lise_32  petit_tour_dans_chinatown__9_2

Dans les rues de Bangkok, ce sont d'habiles porteurs qui creent toute une ambiance...

camp_afs__77_

Au fin fond de la campagne de Chiang Mai, ce sont des figures du passe qui persistent dans leurs traditions...

doi_suthep__10_

Aux abords d'un temple bouddhique, ce sont des petites poupees du Nord qui vous offrent un arc-en-ciel de couleurs...

crois__dans_un_arbre____1_

Et meme en plein coeur de la ville, quand un arbre se transforme en observatoire privilegie, c'est un petit bambin qui pose sur vous son regard malicieux !

Il serait tout de meme dommage d'etre reste chez soi, non ?!

Sa Wad Dee ka    ;-)

Posté par carolineperreau à 05:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 juin 2005

"Tu me fais tourner la tete"...

La Thailande est un pays qui possede bien des atouts pour attirer les occidentaux en mal de spiritualite et de sensations exotiques. Elle sait envouter les touristes aussi bien que les expat' par sa "douceur" de vivre, mais...

Mais en Thailande, et cela n'a rien d'une illusion : il fait CHAUD ! Et c'est parfois insupportable...

Apres ce constat, moi, je me fends la poire a chaque fois que je regarde la meteo internationale sur TV5 et que la voix off annonce, tres sure d'elle, que "Bangkok ne devra se contenter aujourd'hui que de 32 degres"... Expliquez-moi, alors, comment cela se fait qu'au moment meme ou cet animateur virtuel me promet un rafraichissement de l'atmosphere, je sue a grosses gouttes et m'en vais prendre ma quatrieme douche de la journee ??!!!

Bref, en Thailande, il fait chaud. Il fait chaud et donc on boit. On boit plus que dans d'autres pays parce que l'on s'assecherait tres vite si on se laissait faire par les elements (enfin, c'est ce qu'on dit si on nous pose la question...). On boit de l'eau, bien sur, mais... 

L'EAU EN THAILANDE : Elle est non potable partout au travers du pays. Elle peut être utilisée pour l'hygiène buccale, mais ne doit pas être consommée. On trouve partout cependant de l'eau minérale ou de source en bouteille. Même les grandes marques d'eaux tels que VITTEL, PERRIER ou EVIAN sont présentes dans la plupart des magasins et echoppes (Comptez environ 80 bahts la bouteille de PERRIER).

... Mais a boire a longueur de journees cette boisson insipide, on se lasse... Et c'est le debut d'une guerre commerciale qui traverse tout le pays...

matthieu___bangkok__1_  TIGER...

vacances_alain_lise__51_  SINGHA...

vacances_alain_lise_3__25_  CHANG...

L'ALCOOL EN THAILANDE : On trouve très peu de vin en Thaïlande, et à des tarifs prohibitifs (sniff...!). Cependant, tous les voyageurs occidentaux qui se sont egares un jour dans ce pays sont les temoins actifs d'un conflit omnipresent... Car ici, la boisson locale est la BIERE !

Quatre principales marques se partagent en effet le marché : la Singha, la Chang, la Tiger et la Leo. La Singha biere est la boisson mythique de la thaïlande. C'est la plus ancienne sur le marché (Comptez environ 50 bahts la 33 cl et 80 bahts la 60 cl... Encore des adeptes pour le Perrier a 80 Baths ??!!!)

bye_bye_nico____11_  Et le pire, c'est que l'on y peut rien : cela semble etre aussi une question de traditions ! N'oubliez pas en effet que dans le Japon pas si lointain, les Geishas avaient pour fonction de servir le the, le sake, et la biere, aux visiteurs bien souvent emeches apres leurs passages dans les Maisons de The...!

vacances_alain_lise__74_  Cependant, si tout cela est trop pour vous, et que vous n'avez rien d'un baron de la Haute Societe de Kyoto des annees 30, des solutions existent pour exhapper a la tendance... Rien ne vous empeche en effet de detourner malicieusement les coutumes... non ?!

A consommez avec glacons, et moderation !

Tchin Tchin    ;-)

Posté par carolineperreau à 04:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


16 juin 2005

Un petit air de Dragon Ball... non ?

Il existe des lieux qui vous plongent dans un imaginaire de mondes anciens et oublies, au coeur de temps immemoriaux qui nous semblaient a jamais disparus et passes... La Thailande, dans son extreme diversite, offre des passages dans ces mondes ou la tradition domine, et ou le courant de la vie s'ecoule dans un rythme lent et pose.

J'ai decouvert lors de ma visite a Prachuap un apercu de cette dimension, lors d'une marche tranquille vers des hauteurs mysterieuses... Les mots ne servent plus alors a combler les silences, car le silence est roi, dans cette demeure.

Une colline, un temple... une instant de grace et d'emerveillement :

prachuap_le_retour____30_ prachuap_le_retour____31_

prachuap_le_retour____32_

La demeure est habitee par ces hommes aux robes couleur safran, maitres et serviteurs des lieux a la fois...

prachuap_le_retour____21_ prachuap_le_retour____22_

Mais la surprise vient des invites de ces batisses de pierre : propriete occupee par d'insolites squatteurs !

prachuap_le_retour____39_ prachuap_le_retour____44_

Franchir la porte marque le passage entre ciel et mer...

prachuap_le_retour____56_ prachuap_le_retour____51_

prachuap_le_retour____52_ prachuap_le_retour____59_

Et toujours l'eblouissement devant l'immensite et la beaute du monde.

prachuap_le_retour____35_

Merci Thailande...

Sa Wad Dee ka  ;-)

Posté par carolineperreau à 05:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 juin 2005

Gourmandise : peche mignon sans peine capitale

Il existe de ces pays qui nous fascinent par leurs coutumes, leurs traditions ou leur facon de vivre le quotidien, de ces pays qui nous transmettent leurs couleurs, leurs decors ou leur grain de folie, dans un melange subtile et envoutant au gout d’ailleurs… Il existe aussi de ces pays qui nous offrent des talents uniques et rares, de cette capacite unique a exceller dans des domaines qui se transforment en mythes, symboles et charmes d’un horizon perdu dans le lointain… 

La Thailande est de ceux-ci : habillee d’un climat chaleureux qui nous rassure, de paysages eparses qui nous enivrent, et de sourires a jamais incrustes sur des visages tendres… La Thailande est de ceux-la : empreinte de secrets et de formules millenaires, d’une douceur en filigrane qui semble toucher de sa grace des pans entiers d’une culture… 

J’aurai pu discourir de massages pour exprimer ces qualites rares qui parcourent la Thailande, mais c’est d’un tout autre plaisir dont je souhaiterai vous parler aujourd’hui : un univers complexe d’odeurs et de saveurs infinies, un melange venu de la terre et de la mer dans une maitrise delicate… Un art, en somme, qui se joue en Cuisine : 

delice_de_crevettes_et_peanuts1

Crevettes sautes aux legumes et noix de cajou

ragout_des_mers_au_lait_de_coco1

Curry de poisson et de crustaces dans son lait de coco

vacances_alain_lise__40_2

Poulet saute a la sauce soja, legumes et riz blanc

vacances_alain_lise__59_1

Nouille de riz aux crevettes ou poulet, dans son bouillon de viande

... Comment décrire la cuisine thaï en peu de mots alors qu'elle est l'histoire même d'un peuple...?! Tantôt douce, tantôt pimentée, elle représente le mariage harmonieux d'influences séculaires et historiques venues d'Inde (épices et curries) et de Chine (sauce soya, cuisson des volailles et plats de pate).

Cuisine populaire, d'une part : fruits et de légumes abondent sur les marches innombrables des villes et villages, kuay tiao naam (derniere photo... mon regale !) sont servis a tous les coins de rue pour rassasier la population du quartier, beignets de poissons sont offerts delicatement sur une feuille de bananier...

Cuisine royale, egalement : table des rois et empereurs du Siam, ce sont eux qui ont poussé cette cuisine au niveau de l'art, recherchant le juste équilibre entre l'acidulé, l'amer et le pimenté.

La cuisine thaï est faite d'une incroyable variete d'aliments : on pourrait se contenter de parler de riz, mais celui-ci a appris a se faire discret tel un accompagnateur fidele et systematique. Le lait de coco est synonyme de douceur, tandis que les herbes et les épices donnent aux plats leur cachet si typique : citronnelle, galanga, ail, gingembre, menthe, basilic et coriandre. L'usage des piments fut seulement introduit dans la cuisine thaïe à la fin du 17eme siècle par les missionnaires portugais qui en avaient decouvert les nuances en Amérique du Sud... En un mot, Equilibre, a l'image du service : on ne servira pas deux plats épicés mais un doux et un fort.

Un monde de saveurs a decouvrir... Bon appetit    ;-)

Posté par carolineperreau à 11:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 mai 2005

Juste un petit message subsidiaire aujourd'hui :

Bonne lecture a tous les "ES" du Lycee Anna de Noaille d'Evian, et M... pour les epreuves du bac (allez, facile, non ?!)... Une bise a Sylvie bien sur, et de bonnes vacances a tous     ;-)

Posté par carolineperreau à 06:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Quand Charlotte s'en va...

La vie de demandeur d'asile est un calvaire quotidien, passe et present.

Ce statut est sans doute l'une des condition les plus devastatrices qu'un etre humain puisse un jour avoir a endurer. Etre demandeur d'asile, puis refugie, c'est :

_Fuir son pays sous les menaces de mort, laissant souvent ses proches dans une situation de dangers permanents et reels, et sans anticiper un avenir a jamais different.

_Avoir subi dans la plupart des cas des discriminations morales et des agressions physiques (je sais aujourd'hui ce qu'on appelle torture, pour l'avoir entendu de la bouche de personnes a jamais affectees dans leur corps et leur esprits).

_Se retrouver depourvu de tout dans un pays etranger, traumatise par son passe, en grande souffrance physique la plupart du temps liee aux conditions de la fuite et aux tortures, a devoir a la fois gerer un choc culturel rendu d'autant plus agressif par le caractere subi de la situation.

_Compter sur la generosite de personnes rencontrees au hasard des evenements pour survivre, et mener une vie de mendiants aupres des eglises, des associations et des centres susceptibles de vous aider.

_Abandonner un passe qui a fait jusqu'a aujourd'hui toute votre vie et que l'on aurait jamais pense a delaisser un jour : une famille, des amis, un travail. Tenter de se reconstruire une vie, ailleurs.

charlotte_s_en_va...__8_

Charlotte et sa petite famille, Dimanche 29 Mai 2005, 2 jours avant le depart pour une reinstallation en Suede prise en charge par les Nations Unies. Charlotte et ses deux filles, 9 mois apres leur arrivee en Thailande, et ses violes a repetition au Congo et au cours de sa fuite. Charlotte et son jeune epoux, qui a finalement retrouve la trace de sa femme apres avoir lui-meme endure des persecutions innommables... Charlotte et sa petite famille, a jamais tenues eloignees de leur pays natal pour avoir soutenu le combat democratique et des droits de l'Homme pour tout un peuple.

J'ai rencontre Charlotte des mes premiers jours a NCCM : deprimee, seule avec ses deux filles agees de 1 et 4 ans, tres fragile psychologiquement et en proie a des absences repetitives. Beaucoup la prenaient pour folle, face a ses crises et a ses exces de colere lies a l'incomprehension, a la souffrance et a la peur. Tres vite, nous nous sommes parles, notre langue commune nous a rapproche et unie. Toutes les semaines, nous avons pleure et ri toutes les deux, partageant notre histoire et notre force de vie.

charlotte_s_en_va...__7_  charlotte_s_en_va...__3_

En ce dimanche de Mai, seuls des sourires et une reconnaissance deconcertante ont fait surface, apres les mois de leurs galeres quotidiennes pour subvenir aux besoins les plus elementaires et survivre a Bangkok.

charlotte_s_en_va...  charlotte_s_en_va...__1_

Et tres bientot, ces deux petites puces vont pouvoir aspirer a une vie normale, faite de rires et de jeux.

C'est la magie du processus des Nations Unies lorsqu'il fonctionne. Lorsqu'il fonctionne...

Sa Wad Dee ka ;-)

Posté par carolineperreau à 05:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 mai 2005

La tete dans les nuages

Vacances consommees... Retour a l'atmosphere brulante de Bangkok !

Une ville, en effet, qui s'est peu a peu, au fil des annees et de son urbanisation, recouverte d'une epaisse couche de beton : les high ways qui quadrillent l'espace sont de veritables pistes de goudron s'elancant en des courbes majestrales, et les lignes du skytrain s'exhibent dans ce paysage en une imposante apesanteur... Tout nous pousse a nous sentir minuscule dans ce decor surrealiste et parfois apocalyptique, mais les milliers de fourmis humaines qui evoluent dans ce milieu urbain nous rappellent que nous en sommes nous-memes les batisseurs ambitieux.

De trottoirs irreguliers en routes interminables, la vie a Bangkok raisonne le beton et respire la pierre. Et quand la terre au sol a disparu totalement sous son manteau fumant, c'est alors vers le ciel que se jettent les regards et les nouvelles ambitions : s'elever toujours plus haut, pour affirmer sa puissance et afficher sa force... C'est l'apanage des centaines de buildings qui pointent majestueusement vers le ciel dans une ligne parfaite, et se cotoient de place en place dans une competition sauvage. Banques, Centres commerciaux, Bureaux & Business... A chacun sa tour et sa place, sous le soleil de plomb thailandais.

Mais comme la vie est bien faite et que tout le monde n'est pas James Bond, Zinedine Zidane ou Georges Bush (ouf...), la place est offerte aux curieux assoiffes d'horizons infinis, sous la forme de terrasses aeriennes pour s'ennivrer de cocktails et d'etendues troublantes...:      

matthieu___bangkok__20_

Vous vous trouvez ici au sommet de la STATE TOWER, la seconde tour la plus haute de Bangkok : 811 metres et 68 etages, acheves au cours de 2001. Au premier rang domine la BAIYOKE TOWER 2, qui culmine du haut de ses 1017 metres, et de ses 85 etages. 

matthieu___bangkok__17_  matthieu___bangkok__16_

Et la Chao Phraya en premiere ligne d'horizon, s'il-vous-plait !

matthieu___bangkok__26_  matthieu___bangkok__27_

Une etude menee par une equipe de professionnel de l'urbanisme sur Bangkok a indique un nombre total de buildings s'elevant environ a 39 000 unites, pour le centre et la proche banlieue. Cette etude met en evidence que "la demande forte pour la construction de tours urbaines a conduit a une augmentation de 8.5% des prix moyens demandes dans l'immobilier dans le centre de la Capitale thailandaise", faisant passer le prix au metre carre de 39 970 bahts a la fin de 2002 a un prix moyen actuel atteignant 43 360 bahts (a savoir 10 000 bahts = 200 euros environ). Et il semblerait qu'un nombre important de nouveaux projets offriraient encore des prix superieurs a cette moyenne...

Mais ce marche en pleine expansion depuis la reprise economique qui a suivi la crise asiatique de 1997 connait egalement des limites : il semblerait que tres prochainement, le marche des buildings ne s'effondre, face a une offre bientot superieur a la demande. Mais du moment que les tours, elles, resistent face aux tempetes...

Pour l'heure, seule la nuit tombe et prolonge le spectacle de ce panorama grandiose. Un verre de rhum-lytchee aura achever de me convaincre que Bangkok est la plus belle ce soir dans sa robe nocturne...

matthieu___bangkok__39_

matthieu___bangkok__47_  matthieu___bangkok__43_

Tchin et... Sa Wad Dee ka !

Posté par carolineperreau à 05:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]