07 juin 2005

Gourmandise : peche mignon sans peine capitale

Il existe de ces pays qui nous fascinent par leurs coutumes, leurs traditions ou leur facon de vivre le quotidien, de ces pays qui nous transmettent leurs couleurs, leurs decors ou leur grain de folie, dans un melange subtile et envoutant au gout d’ailleurs… Il existe aussi de ces pays qui nous offrent des talents uniques et rares, de cette capacite unique a exceller dans des domaines qui se transforment en mythes, symboles et charmes d’un horizon perdu dans le lointain… 

La Thailande est de ceux-ci : habillee d’un climat chaleureux qui nous rassure, de paysages eparses qui nous enivrent, et de sourires a jamais incrustes sur des visages tendres… La Thailande est de ceux-la : empreinte de secrets et de formules millenaires, d’une douceur en filigrane qui semble toucher de sa grace des pans entiers d’une culture… 

J’aurai pu discourir de massages pour exprimer ces qualites rares qui parcourent la Thailande, mais c’est d’un tout autre plaisir dont je souhaiterai vous parler aujourd’hui : un univers complexe d’odeurs et de saveurs infinies, un melange venu de la terre et de la mer dans une maitrise delicate… Un art, en somme, qui se joue en Cuisine : 

delice_de_crevettes_et_peanuts1

Crevettes sautes aux legumes et noix de cajou

ragout_des_mers_au_lait_de_coco1

Curry de poisson et de crustaces dans son lait de coco

vacances_alain_lise__40_2

Poulet saute a la sauce soja, legumes et riz blanc

vacances_alain_lise__59_1

Nouille de riz aux crevettes ou poulet, dans son bouillon de viande

... Comment décrire la cuisine thaï en peu de mots alors qu'elle est l'histoire même d'un peuple...?! Tantôt douce, tantôt pimentée, elle représente le mariage harmonieux d'influences séculaires et historiques venues d'Inde (épices et curries) et de Chine (sauce soya, cuisson des volailles et plats de pate).

Cuisine populaire, d'une part : fruits et de légumes abondent sur les marches innombrables des villes et villages, kuay tiao naam (derniere photo... mon regale !) sont servis a tous les coins de rue pour rassasier la population du quartier, beignets de poissons sont offerts delicatement sur une feuille de bananier...

Cuisine royale, egalement : table des rois et empereurs du Siam, ce sont eux qui ont poussé cette cuisine au niveau de l'art, recherchant le juste équilibre entre l'acidulé, l'amer et le pimenté.

La cuisine thaï est faite d'une incroyable variete d'aliments : on pourrait se contenter de parler de riz, mais celui-ci a appris a se faire discret tel un accompagnateur fidele et systematique. Le lait de coco est synonyme de douceur, tandis que les herbes et les épices donnent aux plats leur cachet si typique : citronnelle, galanga, ail, gingembre, menthe, basilic et coriandre. L'usage des piments fut seulement introduit dans la cuisine thaïe à la fin du 17eme siècle par les missionnaires portugais qui en avaient decouvert les nuances en Amérique du Sud... En un mot, Equilibre, a l'image du service : on ne servira pas deux plats épicés mais un doux et un fort.

Un monde de saveurs a decouvrir... Bon appetit    ;-)

Posté par carolineperreau à 11:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Gourmandise : peche mignon sans peine capitale

    saluat

    salut moialiae bay bay

    Posté par aiae, 26 avril 2008 à 12:15 | | Répondre
  • Miam

    Coucou ma p'tite Caro!!

    Tiens, tout ca me rappelle le barbeucue de ce weekend chez moi... et la salade hier chez Berthe!

    ;o)

    Allez, je te fais de gros gros bisous!

    (tu peux me ramener un doggiebag de ces plats???)

    Posté par Fred, 07 juin 2005 à 19:29 | | Répondre
  • ...

    salut...

    les saveurs thailandaise auront toujours mon soutien. rare sont les mauvaises surprises et l'envie sont là 3 fois par jour! un vrai bohneur. d'ailleur Bangkok en est le temple pour moi; de la pure nourriture de conommation thai-americanisé, à la gargotte et son riz- coco et poulet grillé...c'est une fabuleux festin à chaque coin de rue. et quand j'y repense...les jours tardent encore plus que l'acoutumé à defiler !!!
    profite caro...

    Posté par poupou7733, 07 juin 2005 à 21:32 | | Répondre
  • Je ne sais pas ou tu es alle manger mais en ce qui me concerne tout est exagerement fort. Le cuisinier Thailandais a la facheuse habitude d'avoir la main lourde sur le piment ce qui reduit a neant les subtiles melanges sur lesquels tu as elabores juste avant. Ce qui est vraiment dommage. Mon plat prefere est le Tom kay gay: Soupe de poulet au lait de coco et citronelle legerement epice si on arrive a dire de ne pas epicer du tout.

    Sinon moi en ce moment je suis en train de faire la connaissance des Suchi, Soba, Tonkatsu, yakiniku,Tofu, Ramen a grand renfort de bruit de sucions(par politesse) quand je mange mes nouilles. Et ca fait mon plus grand bonheur et comme je t'avais deja explique, les boulangeries Japonaise font du tres bon pain. Meme si bien sur ils n'aura jamais le gout d'une baguette ou d'une fougasse francais ;o) Le pain est il une invention francaise d'ailleur ?

    Posté par Nico, 12 juin 2005 à 05:20 | | Répondre
  • Coucou ma puce,
    Dis donc, ça m'a l'air délicieux tout ça ! Mais ce n'est pas le tout de nous faire saliver devant notre écran d'ordinateur au boulot, j'espère aussi que tu t'entraînes pour nous mijoter de bons petits plats à ton retour ! La cuisine lyonnaise est délicieuse, mais un peu d'exotisme ne nous fera pas de mal ! Pour ma part avec l'arrivée (encore timide il est vrai) de l'été, je suis repassée à mon régime estival : tomates, concombres, courgettes et aubergines à toutes les sauces (enfin, surtout en version salades grecques !) et barbecue le weekend à La Chapelle sur la terrasse.Mmmmmm, une bonne côtelette grillée aux herbes de Provence, ça ne te fais pas envie ?!!
    Sur ce je retourne bosser, il y a de quoi faire d'ici la pause-déjeuner !
    Gros bisous pitchounette, Sandra

    Posté par Sandra, 13 juin 2005 à 09:47 | | Répondre
  • Coucou, c'est re-moi ! Ben euh oui, ça y est je ne suis plus surchargée de boulot alors je m'occupe en me balladant sur internet et c'est l'occasion de suivre un peu mieux ton actualité. En revenant ce matin pour voir si tu avais mis de nouvelles photos j'ai découvert ton article sur ta petite famille de réfugiés ; je ne sais pas pourquoi je ne l'avais pas vu, pour une fois je ne peux pas en imputer la faute à mon vieil ordi, peut-être que j'en ai assez soupé de ces problèmes d'exil ces derniers temps et qu'inconsciemment je suis passée à côté sans le voir (j'y crois pas trop à ce genre de choses, mais il faut bien que je me justifie !). Je vois que malheureusement désormais tu connais toi aussi ce que c'est d'être confrontée à ce genre de situation. J'espère donc que psychologiquement tu tiens le coup, en tous cas ce sera encore une expérience "commune" pour nous deux, c'est quand même extraordinnaire qu'à une telle distance on arrive à vivre des situations aussi proches, quoique moi à priori tout est réglé, définitivement et pour tous je l'espère. Et tu vois la petite puce avec sa petite robe bleue ? Et ben je veux la même !!! Comment ça tu t'en doutais ?!!!
    Je t'envoie d'énormes bisous et plein de courage car je pense que ces situations font ton quotidien.
    sandra

    Posté par Sandra, 14 juin 2005 à 12:03 | | Répondre
  • ébé?

    Ben alors, et les mises à jour????

    Je veux de nouveaux posts!!!!

    Bisous quand meme,
    Fred.

    Posté par Fred, 15 juin 2005 à 22:12 | | Répondre
Nouveau commentaire